Faux reportage à TF1 : les journalistes sont licenciés

 Un faux reportage a été réalisé dans le journal télévisé de 13 heures le 23 juin dernier sur TF1. Le présentateur Jean-Pierre Pernaut a du présenter ses excuses en direct et les trois journalistes responsables du faux reportage ont été licenciés.

 


Le faux reportage  était centré sur le contrat de responsabilité parental (dit CRP) mis en place par l’UMP. On y voyait notamment l’interview d’une « mère en détresse » habitant les Alpes-Maritimes. Dans le reportage, celle-ci confie son « inquiétude face à l’absentéisme de son fils ». La mère de famille insistait sur « son soulagement de voir son désarroi pris en charge par ce dispositif » (du contrat de responsabilité parental). Mais, ironie du sort, il s’avère que celle-ci n’était ni mère, ni en détresse. Cette dernière vivait même très bien, surtout en étant attachée de presse de l’UMP du conseil général des Alpes-maritimes. Ce reportage a été réalisé par deux correspondants région de TF1 qui travaillent également pour Nice Matin. Devant la colère de TF1, il a été demandé au quotidien Nice matin de  « tirer les conséquences auprès de ses deux collaborateurs afin de retrouver la confiance dans ce partenariat qui existe depuis 20 ans ». Les deux journaliste ont donc été licenciés et la fausse mère attachée de presse en soit disant détresse a été mise à la porte.

Devant cette nouvelle affaire médiatique hilarante, il n’est pas surprenant de constater que 60 % des français pense que les médias sont dépendants du pouvoir politique et financier.

Faux reportage à TF1 : les journalistes sont licenciés, 2.5 out of 5 based on 1 rating
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.5/5 (1 vote cast)
Lire les articles précédents :
Un moniteur d’auto école contrôlé à 203 km/h !!
Fermer