Sexisme, jupette et collège

Une collégienne scolarisée dans un établissement  à Villeparisis (Seine-et-Marne) a été punie la semaine dernière car sa robe a été jugée trop courte par une surveillante.

AFP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une robe trop courte, dit-t’on. C’est bien pour cette raison qu’une jeune fille de 11 ans a été punie par son collége la semaine dernière. Selon les sources du Figaro.fr, celle-ci aurait été contrainte de porter une blouse empruntée à des employées de cantine pour cacher sa jupe. Apparemment, ce n’est pas le première fois que ce genre de punition est imposé à la famille de la collégienne : sa soeur jumelle a également rencontré des problèmes avec les surveillants qui estimaient cette fois, que ses collants n’étaient pas assez opaques. La mère des enfants se confie dans le Parisien : «On prête à des enfants une sexualité qu’ils n’ont pas. La jupe ou la robe ne sont pas forcément liés à la vulgarité.» Elle assure que les jupes étaient coupées cinq centimètres au dessus du genou. Idignée, celle-ci  a décidé de saisir l’inspection académique pour punition abusive. Quand aux surveillants du collège, ils affirment avoir respecté le règlement intérieur imposant «une tenue décente masquant les parties intimes et les sous-vêtements» sous peine de devoir porter une blouse. Interrogées par le Figaro, les collégiennes se defendent en prenant exemple sur les garçons qui eux ne sont pas punis lorsqu’ils portent «un pantalon au milieu des fesses et que l’ont voit leur caleçon».

E.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Mark Zuckerberg : Le fondateur de Facebook part à la chasse
Fermer