Accueil Santé Régime cétogène, c’est quoi ?

Régime cétogène, c’est quoi ?

1407
0

Aujourd'hui, pour perdre de poids ou pour réguler le taux de glycémie et d'insuline, plusieurs nutritionnistes recommandent à leurs patients de pratiquer le .

Ce régime consiste à réduire drastiquement les glucides et à prioriser la consommation des aliments riches en lipides. Cette diminution expose l'organisme à un état métabolique appelé cétose. Mais quel type d'aliment doit-on éviter pour suivre ce régime ? Quels sont ses bienfaits et de quelle manière peut-on l'adopter pour une vie saine ?

Pour vous permettre d'avoir des réponses claires à ces questions, nous vous invitons à lire cet article.

Zoom sur le régime cétogène

Le régime cétogène ou encore le régime céto est un régime alimentaire faible en glucides et modéré en protéines qui est soigneusement contrôlé. Il fait référence à un modèle alimentaire dont la mission principale est la création de corps cétoniques, des composés métaboliques générés dans le foie en réponse au manque de réserves énergétiques.

Ce régime est lié à la réduction drastique des glucides et à leur remplacement par les graisses.  Il expose l'organisme à un état métabolique appelé cétose, où l'organisme, à court de réserves énergétiques, doit recourir aux graisses pour les utiliser comme carburant immédiat.

Le régime céto abaisse les niveaux de sucre dans le sang et d'insuline et provoque une transition dans le métabolisme du corps dans laquelle les glucides sont remplacés par des graisses et des cétones.

Pour suivre ce type de régime, certains types d'aliments autorisés. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment :

  • Le beurre.
  • Le bacon.
  • L'avocat.
  • Les huiles végétales
  • La viande de bœuf
  • La viande de porc
  • La volaille
  • Les œufs
  • Les poissons gras
  • Les fruits de mer
  • Les légumes non farineux, etc.

Qui peut pratiquer ce régime et quels sont les aliments interdits ?

En raison de son efficacité pour la perte de poids et pour gagner en endurance, le régime kéto est adapté aux adultes comme aux enfants. Même si à ses origines, il était conçu pour les patients atteints d'épilepsie, aujourd'hui, les sportifs et les personnes en surpoids s'y adonnent.

Lire aussi :  Qu'est ce que le Moringa, l'arbre à miracles

Il est recommandé pour les enfants qui ont des crises réfractaires au traitement, c'est-à-dire qui ne répondent pas à plusieurs médicaments anticonvulsivants différents.

 Il convient également à certains types de crises ou de syndromes épileptiques, étant utile pour : l'épilepsie myoclonique de l'enfance et l'épilepsie myoclonique astatique.

Quels aliments éviter ?

Si vous essayez d'atteindre l'état de cétose (brûler les graisses comme carburant), vous devez réduire la source d'énergie la plus rapide et la plus importante pour notre corps : les glucides. Pour réellement atteindre et rester en cétose, il est essentiel d'éviter de consommer des niveaux élevés de glucides. Donc vous devez éviter :

  1. Les aliments sucrés
  2. Biscuits
  3. Desserts
  4. Bonbons

2. Les amidons et céréales

  • Pâtisserie
  • Pâtes
  • Riz
  • Pommes de terre

3. Les fruits à haute teneur en sucre

  • Bananes
  • Pommes
  • Mangue
  • Des poires
  • Raisins
  • Cerises

En revanche, certains fruits des bois à faible teneur en sucre (myrtilles, framboises) sont autorisés en quantité limitée.

4. Les légumes

  • Carotte
  • Maïs
  • Pois
  • Panais

5. Certains produits laitiers

De nombreux produits laitiers (lait, yaourt) ne rentrent pas dans le régime kéto, car ils contiennent beaucoup de lactose (sucre du lait).

6. Haricots et légumineuses

Les haricots et les légumineuses (comme les pois chiches ou les lentilles) sont souvent considérés comme des sources d'énergie végétales, toutefois, ils sont riches en amidon. Par conséquent, ils ne sont pas appropriés pour le régime cétogène.

7. “Glucides cachés”

Il existe d'autres sources de glucides moins traditionnelles auxquelles vous ne penseriez pas. Les aliments comme le ketchup et la sauce barbecue sont riches en glucides, de même que de nombreux produits sont à éviter.

Comment marche le régime cétogène ?

Le corps obtient du glucose à partir de glucides simples, comme le lait, le sucre ou les fruits, ou de glucides complexes, comme les céréales, la farine, les pâtes ou les légumineuses.

Lire aussi :  Une nouvelle étude établit un lien entre le tabagisme et la dépression

Le glucose qui circule dans le sang, est stocké dans le foie ou dans les muscles sous forme de glycogène. Il constitue la principale source d'énergie pour tout le corps en particulier pour le cerveau et le cœur. Ainsi, tant qu'il existe du glucose, ou à défaut du glycogène, le corps humain n'utilise pas ses réserves de graisse.

À cet égard, le régime cétogène consiste à réduire l'apport en glucides et à augmenter la teneur en protéines et en graisses saines. Les proportions peuvent prendre en compte entre 50 et 60 % de matières grasses, 20 à 30 % de protéines et 10 %, voire moins, de glucides.

Y a-t-il des avantages à suivre un régime cétogène ?

Le régime cétogène peut offrir de nombreux bienfaits pour la santé, notamment :

Il augmente la satiété et diminue l'appétit

.

 De nombreuses études ont établi qu'un régime basé sur la consommation de graisses et de protéines aide à contrôler la faim, car il génère une sensation de satiété plus longtemps.

Ce type d'alimentation permet d'éviter les maladies cardiaques

Grâce à ce régime, il est possible d'améliorer les facteurs de risque tels que la graisse corporelle, le taux de cholestérol HDL, la tension artérielle et la glycémie.

Le régime céto réduit les crises d'épilepsie

Plusieurs recherches soutiennent que le régime cétogène peut réduire considérablement les épisodes épileptiques chez les enfants.

Il aide les patients atteints de diabète de type 2

Son avantage pour les patients diabétiques est qu'il contrôle la glycémie et, d'autre part, il diminue et réduit l'impact négatif des niveaux élevés d'insuline.

En outre, le régime cétogène s'avère efficace dans la prévention et dans le traitement de certains types de cancer. Il réduit l'apport en glucides, abaisse les niveaux de glucose, qui est le carburant qui alimente les cellules cancéreuses.