Quelle agence propose un rachat de crédit pour des demandeurs d’emploi ?

En cas de chômage, l’emprunteur qui a sollicité un ou plusieurs crédits (crédit à la consommation, crédit immobilier, crédit renouvelable, etc.), se retrouve dans une situation financière délicate, voire dans une situation de surendettement. En effet, le chômage signifie une baisse des revenus, ce qui peut affecter le montant de remboursement mensuel du prêt en cours, le rendant incompatible avec le nouveau budget mensuel de l’individu. À ce moment, ce dernier pourrait penser à un rachat de crédit, mais la démarche peut s’avérer un peu plus difficile que prévu, dû à sa situation. Cependant, certaines agences proposent des rachats de crédits pour les demandeurs d’emploi à leur plus grand bonheur.

Pourquoi faire un rachat de crédit en situation de demandeur d’emploi ?

La meilleure solution pour réduire les dépenses mensuelles est de réaliser une opération financière appelée restructuration de dette ou rachat de prêt. Il s’agit d’un ensemble de crédits qui peuvent être liés aux crédits immobiliers et aux crédits à la consommation. Il peut réduire l’endettement personnel en allongeant la période de remboursement et en lui octroyant de nouveaux prêts avec de meilleurs taux de crédit. C’est ce qu’on appelle le taux de rachat. Si vous bénéficiez de rachats de prêts, vous rembourserez chaque mois une mensualité moins élevée auprès d’un établissement bancaire, en raison de la baisse des taux d’intérêts. Le chômage entraînera une baisse des revenus pendant une certaine période. En fait, les allocations de chômage représentent environ les deux tiers des salaires au travail. Afin de faire face à cette baisse de revenus, dans certains cas, la mensualité du prêt souscrite peut être réduite.

Comment faire un rachat de crédit lorsqu’on est au chômage ?

Parmi les chômeurs, tout le monde n’a pas accès au rachat de crédit. Cette activité bancaire ne peut être exercée que sous certaines conditions. Afin de pouvoir faire une demande de regroupement de crédit en cas de chômage, dans un premier temps, un co-emprunteur doit accompagner la demande de crédit. En effet, aux yeux des organismes financiers, le chômage est particulièrement instable. Ce dernier, quel que soit le courtier désigné pour vous trouver un financement, n’accordera pas de crédit. Le co-emprunteur doit également prouver un revenu stable, fixe et suffisant, c’est-à-dire qu’il est salarié, titulaire d’un CDI et qu’il a validé sa période d’essai. Si votre co-emprunteur est indépendant ou si ce dernier est chef d’entreprise, vous pouvez procéder à une restructuration de la dette chômage. Dans les deux cas, votre co-emprunteur doit avoir exercé depuis plus de trois ans pour justifier d’une stabilité ou d’une augmentation des revenus. Enfin, en cas de départ à la retraite du co-emprunteur, le crédit peut être racheté pour les chômeurs. À l’inverse, si vous êtes bénéficiaire d’une rente au chômage ou que vous êtes votre co-emprunteur, cela n’est pas disponible. Pour racheter des prêts lorsque vous êtes au chômage, il vous suffit de contacter l’organisme qui propose ce type de financements. Afin d’augmenter vos chances d’obtenir un financement, vous pouvez également faire appel à un courtier professionnel, ce dernier étudiera vos dossiers, analysera votre projet et vous guidera pour trouver la solution la mieux adaptée à vos besoins. Il négocie les meilleures conditions avec la banque. Faire appel à un courtier peut vous faire gagner du temps. Vous pourrez également bénéficier de ses conseils avisés. En effet, le professionnel pourra vous aider concernant certaines informations spécifiques.

Les agences et les organismes de rachat de crédit pour chômeurs

Prenez le temps d’explorer les différentes options. D’un établissement de crédit à l’autre, les conditions sont différentes et le taux d’intérêts peut également être variable. Pensez à définir votre projet en amont, fusionner vos prêts vous fait réaliser un nouveau prêt, c’est pourquoi, il faut être prudent avant de signer. Ne vous précipitez pas en acceptant des offres alléchantes qui cachent parfois des frais de gestion. Évitez les offres de rachat de crédit rapides et récurrentes. Ces prêts à la consommation auront non seulement des effets négatifs, mais les taux d’intérêts sont souvent très élevés. Le rachat de crédit fait partie de vos options, mais ne tombez pas dans le piège du surendettement. Méfiez-vous donc du comportement de l’organisation que vous choisissez. Voici d’ailleurs certaines agences proposant des rachats de crédit pour les demandeurs d’emploi :

  • Partners Finances.
  • Younited Credit.
  • Cetelem.
  • Cofidis.
  • La Banque Postale.

Related Articles

Les derniers articles

Les plus populaires