Violentes manifestations en Turquie

Violentes manifestations en Turquie

Des protestations contre la politique du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, ont données lieux à de violentes manifestations en Turquie ce week-end, et plus particulièrement à Ankara et à Istanbul.

Capture

« Personne ne veut de toi Tayyip », scandaient les manifestants dans la capitale turque, Ankara.
Depuis trois jours, des manifestants défilent dans toute la Turquie pour faire entendre leur refus de la politique du premier ministre, Recep Tayyip Erdogan. Ils lui reprochent entre autre de vouloir « islamiser  » la société turque. Durant la majeur partie de l’après-midi à Istanbul, des milliers de personnes sont descendues sur la place du centre de Taksim, donnant lieux à des violences qui ont fait plusieurs centaines de blessés. À Ankara, des milliers de citoyens ont continué à manifester jusque tard dans la soirée dans le quartier résidentiel de Kavaklidere, après avoir été brutalement repoussés plus tôt dans la journée à la place centrale de Kizilay. D’après l’agence officielle Anatolie, environ 200 personnes auraient été interpellées et amenées à bord d’autocars de la police à la direction de sûreté. Et c’est environ 1 700 manifestants qui ont été arrêtés dans tout le pays. 414 civils auraient été blessés, dont six souffrant de graves traumatismes à la tête.

2454016_turquie

Les affrontements ont été très violents entre les manifestants et les forces de l’ordre. La police est intervenue à plusieurs reprises pour empêcher les manifestants de se rendre vers les bureaux du Premier ministre. Les autorités ont tenté de disperser les manifestants dans l’après-midi en jetant des dizaines de grenades lacrymogènes sur les protestataires, puis ont utilisé des canons à eau. Le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, a été contraint samedi d’ordonner à la police de quitter la place Taksim et le petit parc Gezi et a avoué que la police avait agi de façon extrême : « Il est vrai qu’il y a eu des erreurs, et des actions extrêmes dans la réponse de la police ». C’est l’annonce de la destruction du parc afin de construire une mosquée, qui serait à l’origine de cette violente protestation des citoyens.

Que pensez vous de ces événements ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Nabilla avoue avoir passé du temps en prison
Fermer