Un employé fait sous traiter son travail en chine pour pouvoir glander au boulot

Un employé fait sous traiter son travail en chine pour pouvoir glander au boulot

cyber cafe pekin

Vous voulez passer vos journée sur Facebook et Twitter au boulot ? Il existe une solution ! Un employé fait sous traiter son travail en chine pour pouvoir glander au boulot

Cette amusante anecdote nous viens des États-Unis, où un ingénieur a trouvé la combine parfaite pour alléger ses horaire et sa charge de travail, tout ça sous le nez de sa direction qui n’y a vu que du feu pendant plusieurs années. Pendant qu’il se prélassait toute la journée en surfant sur Youtube, eBay et Facebook, des employés chinois travaillaient à distance pour lui.Pour mettre en place cet astucieux système, l’homme payait une agence chinoise avec 20% de son salaire, plutôt élevé. Il se contentait de leur faire parvenir ses instructions et l’argent, après leur avoir envoyé sa clé USB d’identification. Alors qu’il occupait ses journées à surfer sur internet, plusieurs chinois s’occupaient de ses missions quotidiennes. Une combine qui a fonctionne un bon bout de temps, jusqu’au jour où son entreprise décide de mettre en place un accès à distance pour permettre à certains employés de travailler de chez eux.

5raisons-pas-dormir-au-bureau

Le service informatique a alors découvert le pot au rose, intrigué par ces nombreuses connexions venant de la Chine. Cette firme d’infrastructures sensibles a pour commencer cru à des hackers, et a donc recruté des experts qui ont très rapidement découvert l’origine de ces connexions suspectes et donc la combine de l’employé flemmard. Car il faut préciser que l’ingénieur ne se contentait pas d’une seule entreprise (et donc d’un seul salaire), il s’était également fait engager par d’autres entreprise de travail à distance. Plusieurs payes, plusieurs postes, mais pour chaque emploi, son travail était réalisé par des employés chinois sous-payés. Ces entourloupes lui auraient rapportées plusieurs centaines de milliers de dollars par an.

Qu’en pensez vous ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Charlotte Le Bon femme de l’année selon GQ
Fermer