Quel avenir pour la génération des 18-25 ans ?

Le profond malaise des  jeunes générations a été initié par le mouvement des indignés en Espagne : entre espoir et révolte, comment vivent-ils au travers des différents pays européens ?

Les indignés de la place de la Bastille

Sous les tentes de la Puerta del Sol à Madrid, la jeunesse a pris un nouveau visage face à l’inquiétude de l’avenir. Très vite d’autres mouvements de contestation sont nés en Europe, et si « les Indignés » ont évacué les lieux, le malaise persiste.

La génération de leurs grands parents a connu les Trente Glorieuses avec ses phases de développement économique et de paix, celle de leurs parents a pu vivre avec la poursuite de l’emploi et surmonter les crises. Les 18 -25 ans sont plongés dans la plus grande crise économique depuis les années 1930 : après les attentats de New York, la guerre en Irak, les bouleversements de régimes méditerranéens, les exploits meurtriers d’Al Qaida, relayés par toutes les chaines de télévision, comment peut on vivre en Europe aujourd’hui ? Leur pays sont  écrasés par le poids des dettes et le chômage de masse… Entre colère et révolte, les jeunes sont-ils désabusés ? Les jobs sont sous payés, les études onéreuses, les logements intouchables, l’avenir bouché

Pourtant à travers l’Europe, et grâce aux réseaux sociaux, ils communiquent, et parfois rêvent de refaire leur vie ailleurs. Pourtant tous aiment leur pays, et continuent à se battre – ils ne comptent ni sur la politique  totalement discréditée a leurs yeux, ni sur les entreprises qui les trouvent « trop/pas assez » , trop jeunes , trop qualifiés, trop ambitieux, pas assez expérimentés …

À quoi rêvent ils donc ?

Quel avenir pour la génération des 18-25 ans ?, 1.0 out of 5 based on 1 rating
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
Lire les articles précédents :
Le véritable casse tête des rythmes scolaires
Fermer