Pietragalla Derouault présente son nouveau spectacle : Je t’ai Rencontré Par Hasard

Après le succès de M. & Mme Rêve, le Théâtre du Corps Pietragalla – Derouault présente sa nouvelle création Je t’ai rencontré par hasard que l’on pourra découvrir aux Folies Bergère à Paris du 09 au 21 février 2016

Les deux chorégraphes Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault poursuivent leur collaboration originale et créative en questionnant la relation entre un homme et une femme, la rencontre de deux solitudes.
Je t’ai rencontré par hasard est spectacle sur le présent, la durée et le mouvement des sentiments. Un voyage intime et universel à travers ce qui constitue le lien amoureux, l’état de grâce qu’est l’expérience de ce choc.

Je t'ai rencontré par hasard
Ici le couple, mis en scène dans sa simplicité, symbolise la relation d’un homme et d’une femme, l’étincelle d’une rencontre, le jaillissement des interrogations et la notion du temps, réinventant à chaque instant leur histoire. Cette création marque une étape dans le processus de travail du Théâtre du Corps, 10 ans après Souviens-toi…, première pièce pour la compagnie. Dans ce spectacle créé par et pour Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, les chorégraphes traitaient de la mémoire palpable, du temps qui s’enfuit, laissant place aux souvenirs de l’âme, de ces traces indélébiles qui construisent les êtres à travers les différents âges de la vie. En quittant ce paradis de l’éphémère, les grands mythes passent par une histoire
personnelle où les moments de vie, la naissance, l’amour, la transmission de la mémoire collective fleurissent à la lumière créative.

Je t'ai rencontré par hasard 2
L’amour est un mystère, il s’adresse à notre part d’inconnu. C’est peut-être l’épreuve la plus difficile, le plus haut témoignage de soi-même. Qu’est ce qui est déterminant dans une rencontre ? Un regard, un geste, une attitude, un silence, une étincelle qui jaillit, une magie qui se créée, un moment de grâce que l’on définit comme un choc amoureux. Et puis le couple se forme, il s’inscrit dans l’espace et le temps, il se constitue de multiples choses, sensations, références qu’ils se sont mutuellement permis de découvrir en eux. « C’est l’originalité de la relation qu’il faut conquérir » Roland Barthes – Fragments d’un discours amoureux. Le couple est le lieu où chacun permet à l’autre d’exister dans sa vérité et d’exprimer ses propres richesses. Le temps nourrit cette relation ou la fait disparaitre.

La contemporanéité des personnages se confronte aux grands textes classiques comme Phèdre de Racine : « Je le vis, je rougis, je palis à sa vue ; un trouble s’éleva dans mon âme éperdue ; mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler ; je sentis tout mon corps et transir et brûler » Je t’ai rencontré par hasard est un voyage intime, un chemin à travers ce qui peut constituer le lien amoureux, humain et singulier de deux êtres : une pièce sur le présent, la durée et le mouvement des sentiments et parfois leurs volatilités.

Je t'ai rencontré par hasard3
Tous ces moments cultivent la rareté de notre vie et les rencontres humaines uniques consolident et développent notre maturité à l’approche de l’autre. Je t’ai rencontré par hasard pose les questions de l’individu, de sa solitude, la rencontre et le couple. Ces deux personnages souffrent d’un manque et se réchauffent à l’idée de s’unir. L’expérience du choc amoureux est un état de grâce qui transporte les hommes, un basculement qui les propulse par-delà leurs repères. L’amour est une force révolutionnaire qui fait rêver à des lendemains radieux et engendre une puissance créatrice. « Ce que je cache par mon langage, mon corps le dit. » R. Barthes – Fragments d’un discours amoureux

 

Pour reverser vos place des maintenant, rendez-vous ici ! Et pour ceux qui souhaiteraient plus d’informations au sujet du spectacle, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil au Site Officiel ;)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Compilation de chiots qui galèrent à monter les escaliers
Compilation de chiots qui galèrent à monter les escaliers

Fermer