Les sextos, une histoire d’amour avec les étudiants

Les sextos, une histoire d'amour avec les étudiants

IBuzzYou vous présente un nouveau phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans les FAC américaines : les sextos, une histoire d’amour avec les étudiants.

Les sextos touchent particulièrement les étudiants.
Contrairement aux idées reçues, il semblerait que les adolescents ne sont pas les premiers touchés par le phénomène du « sexting ». Cette pratique consiste a envoyé électroniquement des textes ou des photographies sexuellement explicites essentiellement d’un téléphone portable à un autre. Une étude américaine datant de 2012 démontrait que contrairement à ce que l’on pouvait penser, seul 1% des jeunes américains âgés de 10 à 17 ans ont déjà tenté l’expérience de ce type de pratique. Le pourcentage est ridicule comparé à l’ampleur de cette mode dans les médias ! Récemment, une nouvelle étude fut mise en place par un groupe de chercheurs de l’Indiana University -Purdue University Indianapolis (IUPUI). Cette dernière rapportée par LiveScience met en avant le fait que se sont les étudiants qui sont le plus touchés par ce phénomène.

Les sextos, une histoire d'amour avec les étudiants

Une technique pour multiplier les rapports ?
Pour cette étude, 278 étudiants avec une moyenne d’âge de 21 ans, ont accepté d’être interrogés dans le but de réaliser cette étude. Autant dire que les résultats en disent long… Nos confrères du magazine Slate rapportent que « 80,3% des personnes interrogées ont dit recevoir des sextos sous forme de texte, 67,4% en envoyer, pour les photos, ces chiffres tombent à 64,2% et 46,6%, mais les chercheurs rapportent que pour la plupart ces pratiques ne sont ni fréquentes ni régulières. » Les résultats de l’études révèles que « Les hommes ont déclaré plus d’attentes positives dans le fait de recevoir des sextos, et les femmes plus de craintes. Les célibataires ont également déclaré plus de prévisions négatives dans la réception de sextos que ceux qui étaient en couple, en vie commune ou mariés. Peut-être sans surprise, avoir plus d’attentes positives était lié à un sexting plus fréquent, alors que les appréhensions négatives menaient à moins de sexting ».

Et vous, êtes-vous un amateur de sextos ? Que pensez-vous de cette pratique ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Daft Punk est soupçonné de plagiat pour Get Lucky
Daft Punk est soupçonné de plagiat pour Get Lucky

Fermer