Les policiers Russes en surpoids jetés à la porte

Selon la presse russe, le premier ministre M. Nourgaliev aurait déclaré vendredi que les policiers en surpoids risquent de perdre leur poste. Le but de cette décision est de réduire les effectifs, et d’améliorer l’image de la police en Russie.

image d'illustration

 

 

 

 

 

 

 

 

Des épreuves vont etre imposées aux officiers afin de prouver qu’ils méritent leur place au seins de la police Russe. Le ministre Rachid Nourgaliev souligne en évoquant ces épreuves : « Les gros et les bedonnants ne réussiront pas » Le porte-parole du ministre de l’Intérieur, Oleg Ielnikov précise que les tests ne concerneront pas le poids mais les capacités physiques des officiers. « Si un homme pèse 180 kilogrammes et court la distance requise en 10 secondes, il n’y a aucun problème » ajoute t-il. Face à cette mesure, le site Internet Neva 24 témoigne qu’ « avec leurs yeux gonflés, leurs joues flasques, leur cou de boeuf et leur ventre énorme, nombre de policiers de Saint-Pétersbourg n’ont pas l’air très appétissants ». Le site rajoute que 12.000 des 40.000 officiers de police de la ville étaient en surpoids. De quoi faire un ménage draconien. Le président Dimitri Medvedev explique que sa réforme vise les forces de l’ordre dans le but de diminuer les effectifs de 20%. Corruption, meurtres, tortures, falsification de preuves au sein de la police Russe – sont pointés du doigt pas Dimitri Medvedev.

Les policiers Russes en surpoids jetés à la porte, 2.0 out of 5 based on 1 rating
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.0/5 (1 vote cast)
Lire les articles précédents :
Football féminin : les bleues en quarts de finale de la Coupe du Monde
Fermer