Les indignés de la place de Bastille

Manifestation des indignés

Mais ou sont donc passés les indignés de la place de la Bastille ?

Lundi 30 mai, 18h. C’est le néant qui règne sur la Bastille. Le calme après la tempête. Les indignés ont disparus, se sont volatilisés depuis hier, lors de la seconde prise de la Bastille. La plaque d’or surplombant l’obélisque ayant pour message « A la gloire des citoyens Français » est cachée par le soleil, comme si un sentiment de honte et de lassitude avait anéanti toutes les valeurs d’une démocratie crée un certain 14 juillet 1789…

Il paraît presque impossible d’imaginer que 24 heures auparavant défilait plusieurs centaine de jeunes ardemment mobilisés depuis une semaine en solidarité avec les contestations hispaniques. Ces jeunes, ce sont les « indignés »  du 21 eme siècle, les estropiés des temps modernes, autrement dit. Cette révolution morale condamne les dérives politico-démocratiques, comme le chômage, la corruption, et la précarité.

Ce qu’ils demandent est simple et paraît plus que légitime : « avoir un travail, un logement et pouvoir nous projeter dans l’avenir après nos études ». Deux ans après le tsunami financier de la cirse, la situation économique reste encore catastrophique : En France, le taux de chômages des jeunes est de 25 %( contre 45 % en Espagne ). Le souhait des indignés français est de créer une dynamique dans le pays et surtout, d’être pour une fois entendu, à un an de l’élection présidentielle de 2012…

Les policiers encercle le mouvement afin de le contrer dimanche soir, vers 20 heures. La manifestation devrait reprendre en début de semaine.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
DSK séduit les médias
Fermer