Les baby prostituées envahissent l’Italie

Des filles âgées de 12 à 13 ans offrent leurs corps contre des relations sexuelles tarifées en Italie. A l’école ou sur Internet, cette génération de jeunes filles désabusées sont synonyme d’une société italienne à la dérive.

image d'illustration 3

Elles échangent leur corps contre de l’argent ou des recharges téléphoniques.

Le syndrome Ruby envahie l’Italie depuis plusieurs mois et cela inquiète de plus en plus le professionnel médical spécialisé pour les adolescents.

Luca Bernado, le directeur du département adolescent d’un l’hôpital de Milan reçoit des jeunes filles déboussolées chaque jours.

Dépressives, anorexiques ou alcooliques, elles se confient à lui. Dans les écoles, des listes de baby prostituées ne cessent de circuler. Toutes les précisons y sont indiquées : nom, prénom, tarif, prestations fournies (plan à 3, sodomie, fellation etc).

Ces adolescentes sont présentes sur tous les terrains : internet, école, chez les particuliers, et même en boite de nuit

A Rome, une discothèque ouverte aux mineurs en journée vient de fermer ses portes. Ces dernières se transforment en véritable star du laps dance, et plus. « Elles agissent par ennui et n’ont qu’un objectif, celui de devenir un objet de désir. » témoigne Luca Bernado.

Pour la journaliste Marida Lombaro, spécialisée sur le sujet, « ces filles sont l’incarnation d’un message du système politique et médiatique qu’elles ont absorbés étant enfants. Si tu te comporte comme Noémi ou Ruby, on parlera de toi… ».

Le phénomène Ruby a donc marqué la société Italienne. Celle-ci était la chouchoute de Silvio Berlusconi qui lui vaut aujourd’hui une place devant la justice pour prostitution sur mineur. Quant à elle, Noémi avait tellement fait tourner la tête de Berlusconi que celui-ci avait divorcé en 2009. L’association de lutte contre la prostitution infantile (ECPAT) témoigne qu’en Italie « il est devenu normal d’utiliser son corps pour obtenir quelque chose ».

Avec ses 30 % de chômage chez les jeunes, l’Italie entretient des générations et des générations d’adolescent désabusés, sans aucun espoir concernent l’avenir. De plus, pour certains parents, « réussite rime avec show-biz, et tout ce qui touche le corps devient une obsession. Résultat, ils encouragent leur enfants » affirme une militante de l’association, lamentée.

L’ère Berlusconi commence à se faire sentir et le concept de femme-objet a été complétement ingéré par les adolescent. Comment les italiens vont-ils lutter contre ce phénomène ?

Source : Be

Les baby prostituées envahissent l’Italie, 2.2 out of 5 based on 3 ratings
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.2/5 (3 votes cast)
Lire les articles précédents :
Georges Mougin veut transporter un iceberg du Groenland pour alimenter en eau potable les zones arides du globe
Fermer