Le bijoutier de Sézanne témoigne du braquage

Suite à une garde à vue prolongée, le bijoutier de Sézanne témoigne du braquage de son commerce qui a eu lieu samedi matin. IBuzzYou vous en dit plus.

Un air de déja vu !
Il y a quelque mois, nous vous parlions de l’histoire du bijoutier de Nice qui avait tourné au drame, cette fois-ci, nous traitons une actualité semblable concernant un bijoutier qui a tué jeudi un braqueur récidiviste dans sa bijouterie.
Le parquet de Reims a indiqué dans un communiqué : « L’intéressé a (…) été remis en liberté. Une information judiciaire des chefs de tentative de vol sous la menace d’une arme et d’homicide volontaire sera très prochainement ouverte au pôle de l’instruction du tribunal de grande instance de Reims ». Le procureur de Reims, Fabrice Belargent a précisé : « Le parquet présentera des réquisitions afin que le commerçant, qui a reconnu avoir tiré sur son agresseur présumé avec un pistolet automatique lui appartenant, soit placé sous le statut de témoin assisté s’agissant des faits d’homicide volontaire ». Pour finir, il ajoute dans le communiqué de presse : « Il appartiendra au juge d’instruction saisi de procéder à des investigations approfondies afin d’établir si les conditions caractérisant l’état de légitime défense étaient réunies », a-t-il poursuivi dans le communiqu

Le bijoutier de Sezanne temoigne du braquage

Que s’est-il passé ?
D’après les bandes de vidéo-surveillance prises à l’intérieur du commerce, le braqueur est entré sur le coup des 16h30 dans la bijouterie qui se trouve au centre-ville de Sézanne. C’est l’épouse du joaillier qui l’a servi alors que ce dernier se trouvait à l’étage. Il est descendu en prenant soins de dissimuler son arme dans son dos, a expliqué le procureur de Châlons-en-Champagne vendredi matin au cours d’une conférence de presse. « Après avoir été mis en joue par le malfaiteur avec un gomme-cogne, le bijoutier a reculé et sorti son arme, un pistolet automatique de calibre 9 mm, tirant à quatre reprises », a précisé le procureur. De son côté, le bijoutier donne la version de l’histoire vécue de l’intérieur : « J’ai tiré à plusieurs reprises, sans savoir combien de fois. Pour me défendre. J’ai tenté le tout pour le tout car il pouvait tirer à n’importe quel moment. C’est allé très très vite ». Il ajoute également : « J’ai vu le canon de l’arme (du braqueur), sans savoir ce que c’était. J’ai continué à faire marche arrière et j’ai pu sortir mon arme, l’armer. Il a continué à venir sur moi et donc j’ai tiré ».

Et vous, qu’en pensez-vous ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
GQ Men Of The Year 2013 Awards - Paris
Cyril Hanouna a déclenché un scandale sur Twitter

Fermer