L’absentéisme au travail en hausse coûte cher

L’absentéisme au travail en hausse coûte cher

Les salariés français du secteur privé sont en moyenne absents 16,6 jours par an, l’absentéisme au travail en hausse coûte cher. IBuzzYou vous en dit plus.

Les raisons de ces absences.
Alma Consulting Group, une société de conseil opérationnel en réduction de coût vient de publier son 5ème baromètre de l’absentéisme et les résultats ne devraient pas satisfaire les chefs d’entreprise puisque ces derniers sont peu flatteurs en ce qui concerne les salariés français. En moyenne, les employés sont absents sur le cours d’une année 16,6 jours. Une augmentation qui s’élève à 18% comparé à l’année précédente où seulement 14 jours d’absence étaient observés. En 3 ans, c’est la 1ère fois que ce taux augmente.

Les secteurs de la santé et des services sont principalement concernés par ces absences et ce de manière plutôt uniforme sur toutes les régions de France. Cependant, le Nord et les bords de Méditerranée ce démarquent légèrement par leur taux d’absentéisme qui s’élève respectivement à 20,1 et 19,7 jours d’absences par an. Les DRH expliquent ces absences au travail par la dégradation des conditions de travail : la charge de travail augmente, le moral des salariés baisse.

Le directeur du département santé, sécurité et environnement de travail d’Alma CG, Yannick Jarlaud explique : « Les entreprises les plus matures en matière de prévention de l’absentéisme ont compris que la place des facteurs internes, propres à l’organisation et aux conditions de travail n’est pas à négliger. La qualité de vie au travail devient un enjeu de performance ».

L’absentéisme au travail en hausse coûte cher

L’absentéisme est un coûte considérable pour les entreprises.
Selon Alma CG, le coût de l’absentéisme reviendrait à 6,98 milliards d’euros aux entreprises. Sans compter qu’il faut également ajouter les 8,8 milliards d’euros reversés par la Sécurité Sociale dans le cadre des arrêts maladies. La société de conseil déclare que : « L’addition de ces deux coûts porterait la facture de l’absentéisme pour le secteur privé à près de 16 milliards d’euros en 2012 ».

Et vous, faites-vous parti des absents récurrents de votre travail ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Les plus grosses lèvres du monde après 100 interventions
Les plus grosses lèvres du monde après 100 interventions

Fermer