Grève d’un enseignant sur trois ce matin

Grève d’un enseignant sur trois ce matin

Vincent Peillon est pris pour cible par les mobilisation du jour. Le corps enseignant a décidé de faire savoir son mécontentement quant au projet de loi annonçant la semaine de 4,5 jours et souhaite qu’elle soit reporter à 2014. On observe ainsi une grève d’un enseignant sur trois ce matin.

Le maire de la ville de Paris et ministre de l’Education nationale est donc au centre des attentions ce matin. Malgré le fait qu’il ait annoncé que les instituteurs et institutrices seraient augmentés, ceux-ci ne sont pas rassurés pour autant. En effet, les mécontents s’en prennent à la réforme que Vincent Peillon avait soumis et qui prévoit de repasser à la semaine de quatre jours et demi dès la prochaine rentrée de septembre.

Greve d'un enseignant sur trois ce matin

Les différentes communes de France pourront choisir d’ajouter cette demi-journée d’école supplémentaire sur la journée du samedi ou du mercredi selon leur convenance et leur préférence. Les élèves de primaire devront donc se rendre à l’école pendant une demi-journée supplémentaire et les parents sont eux aussi contre cette réforme pour la plupart, expliquant que leurs enfants sont déjà fatigués par la semaine de quatre jours.

Le corps enseignant accuse Vincent Peillon de ne pas lui laisser assez de temps pour pouvoir imaginer et concevoir un nouveau programme qui s’adapterait à ce nouvel emploi du temps des élèves de primaire. Ce matin, le ministère a envoyé un communiqué annonçant que 36,8% des professeurs d’école primaire devraient se mettre en grève pour la journée et ainsi se mobiliser contre la réforme du ministre de l’Education Nationale. On apprend aussi qu’à Paris ce devraient être 69,9% des enseignants qui ne feraient pas classe aujourd’hui. On peut expliquer cela car le maire de la capitale, Bertrand Delanoë a clairement annoncé son soutien aux nouvelles mesures que souhaitent mettre en place François Peillon.

En trois semaines, c’est la cinquième fois que le corps enseignant se mobilise et fait savoir son désaccord avec les mesures que souhaite prendre le gouvernement. On constate une grève d’un enseignant sur trois ce matin.

Jérôme Lambert, le secrétaire départemental du SNUipp-FSU Paris (principal syndicat dans l’enseignement primaire) a expliqué :

« Rien ne garantit l’amélioration du bien-être des élèves et de leurs meilleures conditions d’apprentissage, comme celle de la qualité de vie professionnelle des enseignants et de leurs conditions de travail« .

Que pensez-vous de cette mobilisation qui produit une grève d’un enseignant sur trois ce matin ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Playstation 4 : Dernières infos et nouvelles photos
Fermer