Diam’s apparaît voilée pour une interview à Sept à huit


Diam’s apparaît voilée pour une interview à Sept à huit

Les temps ont changé pour la jeune rappeuse car aujourd’hui Diam’s apparaît voilée pour une interview à Sept à huit.

Il aura fallu quatre ans avant que Diam’s fasse une apparition dans les médias et son interview exclusive pour Sept à huit lui a permis de revenir sur les moments fort de sa vie.

Après une longue traversée du désert lors de laquelle elle a sombré en dépression avant d’être interné en clinique psychiatrique, celle qui a souhaité laisser son pseudonyme et son passé de rappeuse derrière elle semble aujourd’hui comblée par sa nouvelle vie de mère de famille.

C’est sa conversion à l’islam qui lui a permis de surmonter toutes les épreuves auxquelles elle a du faire fasse et dont elle parle avec une grande sérénité lors de cet entretien télévisé.

Cet interview de près de 20 minutes a également permis à l’ancienne rappeuse de revenir sur la polémique suscitée par le port du voile en France et sur son changement de convictions assez spectaculaire.

Quoique certains pourront dire, aujourd’hui Mélanie semble tout à fait épanouie et heureuse dans sa nouvelle vie, une belle leçon de tolérance qui nous prouve que chacun peut changer et trouver la paix.

Cette interview est aussi l’occasion de découvrir le côté obscure du show business dont Mélanie a souffert durant ses heures de gloire.

Alors que rien ne pouvait laisser présagé que son succès pouvait lui porter préjudice, la notoriété a été pour elle un véritable fardeau dont elle est parvenue à se libérer que quelques années plus tard en se plongeant dans la lecture du Coran.

Un parcours pour le moins surprenant qui laisse à réfléchir.

Que pensez-vous de cette interview de l’ancienne rappeuse Diam’s ?

Diam's apparait voilee pour une interview a Sept a huit
Diam's apparaît voilée pour une interview à Sept à huit, 5.0 out of 5 based on 1 rating
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Lire les articles précédents :
Bug des messages privés, la réponse de Facebook pour mettre fin aux rumeurs
Fermer