Bertrand Cantat sort de son silence et aborde la mort de Marie Trintignant

Cette semaine, Bertrand Cantat sort de son silence et aborde la mort de Marie Trintignant. IBuzzYou vous en dit plus sur les déclarations du chanteur.

Bertrand Cantat voulait mettre fin à ses jours.
Alors que Bertrand Cantat signait son grand retour il y a peu, après plus de dix ans de silence, il décide aujourd’hui de sortir de l’ombre en abordant pour la première fois la mort de Marie Trintignant. En effet, le chanteur a accordé une entrevue aux Inrocks où il explique qu’il n’a « jamais fui [sa] responsabilité, sauf peut-être en cherchant à mourir ». Suite à ça, Jean-Louis Trintignant a réagi sur les ondes de Europe 1.

Jean-Louis Trintignant, le père de Marie pensait « qu’après le drame, il le ferait, mais il ne l’a pas fait. C’est son problème ». En effet, d’après lui, Bertrand Cantat allait mettre un terme à sa vie et il avait tout du moins déjà pensé à la mort. Le chanteur rapporte qu’ « après avoir accompagné Marie à l’hôpital, j’ai été viré et je suis revenu à l’appartement […] J’ai préparé mon suicide en faisant couler un bain, en y préparant des lames de rasoir pour m’y trancher les veines et en prenant des médicaments pour m’abrutir ». L’homme révèle alors qu’il en a trop pris « et je me suis effondré ».

Concernant le suicide de Kristina Rady.
La mort de Marie Trintignant a fait parler beaucoup d’encre dans les médias du pays étant donné que cette affaire a été massivement suivie. Le chanteur explique alors s’être senti « dépossédé de son histoire […] J’ai su très vite que je ne pourrais pas m’expliquer […] Je suis devenu cet assassin qui tue sciemment ». Le chanteur poursuit en affirmant qu’il est malheureusement « devenu le symbole de la violence contre les femmes ». Pour ce qui est du suicide de Kristina Rady, Bertrand Cantat il explique que « les accusations délirantes [le] concernant sont inacceptables ». L’avocate de François Saubadu, qui n’est autre que l’ancien compagnon de Kristina Rady est intervenu sur BFM TV : « je suis outrée. Bertrand Cantat a voulu apparaître dans cette interview comme une victime, mais une victime de quoi exactement ? Aujourd’hui s’il y a eu une victime c’est Marie Trintignant qui est morte sous les coups de Bertrand Cantat. Il a également retrouvé le chemin de la musique après avoir envisagé de changer de voie « à quoi bon sortir un disque si c’est pour se faire défoncer ? Mais un truc a fini par surgir de ces questions, de ce combat ».

Que pensez-vous des déclarations du chanteur ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
Lintégralite du communique de Karine Le Marchand
L’intégralité du communiqué de Karine Le Marchand

Fermer