10 adolescents mis en examen, cinq écroués dans l’affaire d’agression de Noisy-le-Sec :

Agression à Noisy le sec

Voilà maintenant quatre jours que le jeune Haroun, 18 ans, s’est fait agressé à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis. Neuf adolescents et un adulte ont été arrêtés mercredi soir et cinq d’entre eux ont été placés en détention.

Huit d’entre eux sont accusés de « tentative de meurtre ». Dans cette affaire, le juge a refusé de retenir la préméditation.
Les deux autres accusés ont été inculpés pour « non dénonciation et non empêchement d’un crime ».

Au cours d’une conférence de presse aynat eu lieu mercredi, la procureur de Bobigny Sylvie Moisson a déclaré qu’Haroun avait subi un « déchaînement de violence », d’une « expédition punitive ». Il a été « battu à mort (…) de manière préméditée, froide, déterminée et même détachée », a-t-elle déclaré.

L’un des accusés, d’où est partie cette expédition punitive aurait localisé l’emplacement où était Haroun ce jour là et aurait envoyé un sms aux neuf autres pour qu’ils se joignent à lui pour battre la victime et le laisser pour mort gisant sur le trottoir. « Les mis en cause se sont rendus sur les lieux après avoir localisé (Haroun), à la gare RER de Noisy. Ils ont encerclé, ils ont porté des coups de poing, de pied, d’une rare violence à la victime qui était au sol ».
« Ils ont laissé la victime pour morte après l’avoir dépouillée de son portable, ses chaussures », a expliqué la procureur, en soulignant que la plupart des accusés avaient reconnu les faits.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Lire les articles précédents :
L’endettement auraient poussé Michael Jackson à se suicider !
Fermer